Cinquième Réunion des ministres chargés de la sécurité publique des Amériques

6 contributions / 0 nouveau(x)
Dernière contribution
svc@oas.org
Cinquième Réunion des ministres chargés de la sécurité publique des Amériques

Thème 1: Coordination et coopération pour la prévention de la violence, de la criminalité et de l'insécurité

  1. Existe-t-il des relations entre les autorités responsables de la sécurité et à quel niveau?
  2. Quels sont les programmes sociaux visant à réduire les facteurs de risque et à renforcer les facteurs de protection?
  3. Quelles mesures ont été mises en place pour renforcer les contrôles aux frontières? Ces mesures sont-elles transversales et comprennent-elles des domaines internationaux?
  4. Veuillez décrire les avantages et insuffisances inhérents à l'établissement d'un réseau interaméricain de prévention de la violence et de la criminalité.

Thème 2: Données et informations pour l'élaboration et l'exécution de politiques publiques de prévention de la violence, de la criminalité et de l'insécurité

  1. Quelles informations et données votre organisation recueille-t-elle, traite-t-elle et diffuse-t-elle? À quel but utilise-t-elle ces données et informations?
  2. Quels sont les obstacles, contraintes et problèmes rencontrés par votre organisation dans le recueil, l'accessibilité, le traitement et la diffusion des données et ce de manière continue et systématisée?
  3. Quelles modalités de collaboration existe-t-il avec les pouvoirs publics (autorités locales ou nationales, selon le cas) en matière de recueil de données et d'informations pour l'élaboration et l'exécution de politiques publiques de prévention de la violence, de la criminalité et de l'insécurité?
  4. Quelles modalités de collaboration existe-t-il avec d'autres organisations de la société civile en matière de recueil, d'accessibilité, de traitement et de diffusion de données et d'informations et d'élaboration de politiques de prévention de la violence, de la criminalité et de l'insécurité sur la base des éléments recueillis et systématisés?
  5. Comment votre organisation et la société civile pourraient-elles appuyer les pouvoirs publics (autorités locales ou nationales, selon le cas) en matière de recueil de données et d'informations pour l'élaboration et l'exécution de politiques publiques de prévention de la violence, de la criminalité et de l'insécurité?
Français
gschulmeister
Portrait de gschulmeister
Message de bienvenue du Forum virtuel

Chers participants,

Permettez-moi de vous souhaiter la bienvenue au Forum virtuel en préparation de la Cinquième Réunion des ministres chargés de la sécurité publique des Amériques
responsables de la sécurité publique dans les Amériques (MISPA-V).

Mon nom est Gastón Schulmeister, et je dois l'honneur d'être le coordinateur du Forum. Pour me présenter brièvement, je suis professeur à l'Universidad Argentina de la Empresa (UADE) à Buenos Aires; spécialiste des questions de sécurité avec plus de 12 ans d'expérience dans le secteur; et moi avons eu l'occasion de travailler comme consultant international avec différentes organisations multilatérales telles que la Banque interaméricaine de développement (IADB) et l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (UNODC).

Cette fois, avec le Département de la sécurité publique, et le Secrétariat aux Sommets de l'OEA, mon rôle est de vous encourager à participer à ce forum, soulignant que l' informations, réflexions et contributions sera d'une utilité considérable pour la prochaine MISPA rencontrer.

Pour ceux qui ne connaissent réunions de la MISPA précédents, vous pouvez consulter des informations sur le site du Département de la sécurité publique de l'OEA:
http://www.oas.org/dsp/espanol/cpo_mispa_proceso.asp

Dans les prochains jours, je vais faire attention aux contributions du Forum dans ses Espagnol, Anglais, versions française et portugaise; et je vais chercher à stimuler le débat sur la «prévention de la criminalité, la violence et l'insécurité", avec un accent particulier dans notre hémisphère.

Reconnaissants pour votre temps, alors je vous invite à partager vos idées et expériences de la société civile, pour le bien de travailler ensemble pour la sécurité dans les Amériques.

Gastón Schulmeister

gschulmeister
Portrait de gschulmeister
Deuxième semaine - Nouvelles questions Thème 1

THÈME 1 : COORDINATION ET COOPÉRATION POUR LA PRÉVENTION DE LA VIOLENCE, DE LA CRIMINALITÉ ET DE L'INSÉCURITÉ

a. Articulation entre les autorités aux niveaux local, provincial/départemental/de l'État, national et transnational

1. À votre avis, les institutions gouvernementales chargées de la sécurité publique travaillent-elles de manière articulée et coordonnée (au niveau local, provincial/départemental/de l'État, national et transnational) ?

    (a) Dans l'affirmative, comment ?

    (b) Dans la négative, pourquoi ?

2. Considérez-vous que les organismes responsables de la sécurité publique travaillent conjointement avec d'autres institutions (publiques, privées, ONG) ?

    (a) Dans l'affirmative, comment travaillent-ils ?

    (b) Dans la négative, pourquoi ?

b. Programmes sociaux visant à réduire les facteurs de risque et à renforcer les facteurs de protection

1. Vous sentez-vous en sécurité où vous habitez ?

    (a) Dans l'affirmative, pourquoi ?

    (b) Dans la négative, que faudrait-il faire pour améliorer la situation ?

2. Selon vous, quels sont les principaux facteurs de risque qui créent des situations de violence et de criminalité dans votre pays ?

3. Si vous êtes une organisation non gouvernementale, encouragez-vous ou êtes-vous en relation avec des interventions qui ont pour objet de diminuer les facteurs de risque qui aboutissent à la violence et à la criminalité ?

    (a) Dans l'affirmative :

    (a.1) Quels sont les facteurs de risque identifiés ?

    (a.2) Quel est le principal public ciblé par les interventions ?

    (a.3) Quels types de violence sont ciblés par ces interventions ?

    (a.4) Quelles sont les interventions prévues ?

    (a.5) Quels sont les facteurs de risque que ces interventions visent à diminuer ?

    (a.6) Quels facteurs de protection ces interventions encouragent-elles chez les bénéficiaires ?

    (a.7) Existe-t-il une évaluation de l’impact des interventions effectuées ?

4. Si vous êtes une organisation non gouvernementale, collaborez-vous directement avec le secteur public à la mise en œuvre de projets de prévention de la violence et de la criminalité ?

    (a) Existe-t-il un lien actif et efficace ? Sinon: Comment pourrait-on améliorer son efficacité ?

c. Caractère transversal et transnational des infractions : Renforcement des contrôles aux frontières

1. À votre avis, les communautés frontalières ont-elles des insuffisances dans les localités où elles sont implantées ?

    (a) Dans la négative, comment pourrait-on accéder à cette information ?

2. Comment les communautés locales pourraient-elles contribuer à la prévention de la violence et de la criminalité dans les zones frontalières ? Veuillez préciser.

d. Réseau interaméricain de prévention de la violence et de la criminalité

1. À votre avis, une plateforme virtuelle comme celle proposée par le Réseau interaméricain de prévention de la violence et de la criminalité pourrait-elle contribuer aux échanges d'information entre les diverses institutions publiques, privées et de la société civile ? Pourquoi ?

2. Quels sont les thèmes qui retiennent le plus votre attention et que vous voudriez voir traiter dans une plateforme virtuelle comme le Réseau interaméricain de prévention de la violence et de la criminalité ?

    (a) Exprimer des opinions sur les politiques publiques ?

    (b) Tenir des échanges avec différents acteurs concernés par des initiatives de prévention de la violence et de la criminalité ?

    (c) Tenir des échanges d'information sur le travail effectué par votre organisation ?

    (d) Avoir accès à une bibliothèque virtuelle consacrée à la question ?

    (e) Connaître les manifestations prévues ?

    (f) Autres possibilités ? (préciser).

gschulmeister
Portrait de gschulmeister
Deuxième semaine - Nouvelles questions Thème 2

THÈME 2 : DONNÉES ET INFORMATIONS POUR L'ÉLABORATION ET L'EXÉCUTION DE POLITIQUES PUBLIQUES DE PRÉVENTION DE LA VIOLENCE, DE LA CRIMINALITÉ ET DE L'INSÉCURITÉ

f. Quel type de recherche votre organisation a-t-elle effectué en matière de prévention de la violence, de la criminalité et de l'insécurité sur la base des données et des informations recueillies, traitées et analysées ? Quels ont été les principaux résultats rencontrés et les recommandations formulées ? Ces recommandations ont-elles été utilisées pour concevoir des politiques publiques visant la prévention de la violence, de la criminalité et de l'insécurité ?

g. Quels sont les obstacles, contraintes et problèmes rencontrés par votre organisation dans la mise en œuvre des programmes ou politiques de prévention de la violence sur la base des données et informations sur la sécurité publique ? 

gschulmeister
Portrait de gschulmeister
Troisième semaine - Nouvelles questions Thème 1

THÈME 1 : COORDINATION ET COOPÉRATION POUR LA PRÉVENTION DE LA VIOLENCE, DE LA CRIMINALITÉ ET DE L'INSÉCURITÉ

a. Articulation entre les autorités aux niveaux local, provincial/départemental/de l'État, national et transnational

1. À votre avis, le niveau de collaboration des ONG avec les autorités de sécurité publique est-il satisfaisant ? 
    (a) Dans l'affirmative, pourquoi ?
    (b) Dans la négative, que faudrait-il faire pour améliorer la situation ?

2. Pensez-vous que les réseaux interinstitutionnels en place aux niveaux national ou transnational fonctionnent avec efficacité et sont ouverts à tous ?
    (a) Dans l'affirmative, pourquoi ?
    (b) Dans la négative, que faudrait-il faire pour qu'ils apportent une meilleure contribution ?

b. Programmes sociaux visant à réduire les facteurs de risque et à renforcer les facteurs de protection

5. À votre avis, les institutions publiques sont-elles efficaces pour ce qui est de mettre en œuvre des programmes sociaux pour réduire les facteurs de risque et renforcer les facteurs de protection (au niveau local, provincial/départemental/de l'État, national et transnational) ?

    (a) Dans l'affirmative : Pour quelles raisons ?
    (b) Dans la négative: Comment pourrait-on améliorer cette situation ?

6. Existe-t-il des initiatives gouvernementales ou non gouvernementales pour prévenir ou combattre les facteurs de risque de la violence et de la criminalité dans votre pays ? 
    (a) Si oui, comment sont-elles mises en œuvre ? Quels sont les secteurs impliqués ? Quelles sont ces interventions et quelles sont leurs caractéristiques (politiques/lois/programmes, etc.) ? Existe-t-il un impact perçu ?
    (b) Dans la négative, comment pourrait-on réaliser ces interventions ? 

7. Existe-t-il des initiatives gouvernementales ou non gouvernementales pour promouvoir le dialogue ouvert à tous ou la participation de la communauté pour prévenir ou combattre les facteurs de risque de la violence et de la criminalité dans la région ? 
    (a) Dans l'affirmative, comment sont-elles réalisées ? Quels secteurs sont impliqués ?
    (b) Dans la négative, comment pourrait-on réaliser ces interventions ?

c. Caractère transversal et transnational des infractions : Renforcement des contrôles aux frontières

3. À votre avis, existe-il une intégration des activités des institutions gouvernementales dans les zones frontalières ? 
    (a) Dans l'affirmative, comment ? 
    (b) Dans la négative, quel est l'impact sur le quotidien des populations ?

4. Si vous êtes une organisation non gouvernementale, encouragez-vous ou êtes-vous en relation avec des interventions qui ont pour objet de diminuer les facteurs de risque qui aboutissent à la violence et à la criminalité dans les zones frontalières ?
    (a) Dans l'affirmative : 
    (a.1) Quels sont les facteurs de risque identifiés ?
    (a.2) Quel est le principal public ciblé par les interventions ?
    (a.3) Quels types de violence sont ciblés par ces interventions ? 
    (a.4) Quelles sont les interventions prévues ? 
    (a.5) Quels sont les facteurs de risque que ces interventions visent à diminuer ? 
    (a.6) Quels facteurs de protection ces interventions encouragent-elles chez les bénéficiaires ?
    (a.7) Existe-t-il une évaluation de l’impact des interventions effectuées ?

d. Réseau interaméricain de prévention de la violence et de la criminalité

3. Existe-t-il un réseau institutionnel (pouvoirs publics/société civile) de prévention de la violence dans votre pays ?
    (a) Si oui, votre organisation en fait-elle partie ? S'il existe, et si vous en faites partie: Existe-t-il un lien actif et efficace ? Sinon : Comment pourrait-on améliorer son efficacité ?
    (b) S'il existe, et si vous n'en faites pas partie : Pourquoi n'en faites-vous pas partie ? Qu'est-ce qui faciliterait votre participation ?

4. Votre organisation a-t-elle mis en œuvre un diagnostic communautaire, y a-t-elle collaboré ou peut-elle y accéder ?
    (a) Dans l'affirmative : Quels sont les facteurs de risque à l'égard de la violence juvénile qui ont été identifiés dans votre communauté ?

gschulmeister
Portrait de gschulmeister
Troisième semaine - Nouvelles questions Thème 2

THÈME 2 : DONNÉES ET INFORMATIONS POUR L'ÉLABORATION ET L'EXÉCUTION DE POLITIQUES PUBLIQUES DE PRÉVENTION DE LA VIOLENCE, DE LA CRIMINALITÉ ET DE L'INSÉCURITÉ

h. Quels types d'instruments, de ressources ou de plateforme technologique votre organisation utilise-t-elle pour le recueil, le traitement, la diffusion et les échanges de données et d’informations ?

i. Selon quelles conditions et modalités pensez-vous que la société civile pourrait améliorer sa capacité de collecter, consulter, traiter et analyser les données et informations sur la prévention de la violence, de la criminalité et de l'insécurité ?

Sujet vérouillé